Screenshot 2020-06-15 at 20.23.00.png
Champagne Roses de Jeanne

Celles sur Ource (Côte de Bar)

La Champagne est en pleine révolution. Une révolution calme et discrète, mais une révolution quand même. 

 

Depuis plus d’un siècle, le modèle champenois dominant était celui du Négociant Manipulant : les “Grandes Maisons”. Le négociant achetait des raisins ou des vins clairs à un grand nombre de petits domaines et les assemblait pour en faire un vin représentatif du “goût” de la maison. Par construction, le terroir et le millésime y étaient donc largement oblitérés. L’incitant de tous dans ce modèle était de privilégier le rendement et de pallier aux déficiences que cela pouvait causer par la chaptalisation ou le dosage. Le champagne était donc à beaucoup d’égards un des vins les plus “industriels” sur le marché, ce qui explique le peu d’intérêt que nous y avons porté jusqu’à présent. 

Comme la Bourgogne il y a une quarantaine d’années, la Champagne mène aujourd’hui sa révolution qualitative. De plus en plus de petits producteurs, inspirés par leur amour de la Bourgogne et le travail de quelques précurseurs comme Anselme Selosse, ont décidé de ne plus vendre leurs raisins aux grandes maisons et de faire leurs propres vins. Des vins qui sont des vins avant d’être du champagne, des vins qui parlent de leur terroir, qui se boivent dans des verres à vin blanc et avec le repas. Des vins de garde. Des vins que Frederic Savart qualifie très justement de Vins Identitaires. 

Nous sommes donc ravis de pouvoir vous proposer de très beaux domaines de cette mouvance.

Roses de Jeanne de Cédric Bouchard en est un exemple de premier plan.  ​

Appellations

La Haute Lemble

La Bolorée

Côte de Béchalin

Presle

Les Ursules

Les Ursules MAGNUM

Côte de Val Vilaine

Prenez contact avec nous pour les disponibilités restantes

  • Instagram