Dolomies_Femme_edited.jpg
Domaine Les Dolomies

Passenans

Vous n’êtes pas sans savoir que le Jura est depuis un petit temps déjà une des régions vinicoles françaises les plus dynamiques. On y trouve des vignerons farouchement indépendants d’esprit et des vins qui parlent à ce que l’on recherche aujourd’hui : fraicheur, salinité, authenticité, et un petit côté rock ‘n roll.


Cela fait des années que nous parcourons les routes entre Arbois, Château Chalon et Rotalier, que nous y lions des amitiés et recherchons les pépites. Le (premier) fruit de nos recherches : le domaine des Dolomies, situé à Passenans entre Arbois et Château-Chalon. Céline et Steve Gormally ont créé de toutes pièces ce domaine en 2008 en plaçant la barre au bon endroit. Biodynamie d’entrée de jeu, peu d’interventions en cave et une surface ne dépassant pas les 5 hectares pour pouvoir chouchouter les vignes au mieux. Ici, pas de vins qui sentent la noix, le curry ou la pomme blette. Non, on préfère vinifier les blancs avec ouillage, « à la bourguignonne ».


Lors de notre passage en ce début d’été, sous un soleil illuminant de mille feux les rangs de Savagnin et de Chardonnay, nous espérions goûter les 2019 en cours d’élevage et pouvoir vous les présenter début 2020. L’entente avec le couple fut immédiate : du coup, nous avons eu la chance de pouvoir repartir avec les derniers 2018 restant dans la cave. Ne vous détrompez pas : ce sont là des grands vins blancs : identitaires, intellectuels et pourtant absolument hédonistiques.

Nous avons pu déguster l’ensemble de la production en compagnie de l’équipe du magazine « Le Rouge et le Blanc », dont l’article sur le domaine paraîtra fin d’année. Entretemps, si vous en avez l'occasion, nous vous invitons à écouter le récit de leur histoire dans le podcast proposé par Le Bon Grain de l'Ivresse.

 

Les vins présentés ci-dessous ont été redégustés fin juillet à Eveux, avec un enthousiasme débordant et unanime :


Le Chardonnay « Les Boutonniers », sur sol argilo-calcaire, s’est très bien ouvert, avec une aromatique élégante et présente. Vin possédant une belle identité, il garde une jolie tension et une matière généreuse. Très beau.


Sur « Les Combes », on perçoit un vin avec une très belle fraîcheur, assez tracé. Pur, élancé et droit. La belle maturité du millésime est bien associée au côté minéral des marnes rouges. Grand Vin.


Les raisins de Savagnin bien mûrs « Arco », du nom de l'âne avec qui ils vont à la vigne, offrent une version opulente, pleine et étincelante de ce que peut donner ce cépage typiquement jurassien travaillé en mode « non oxydatif ». Essayez-le avec une cuisine orientale légèrement épicée.


Pour les amateurs de petits plaisirs, « Carmina », leur Macvin (ou vin de liqueur) à base de chardonnay est tout simplement un régal. A l’apéritif, comme dessert ou, simplement, pour lui-même : l’essayer, c’est l’adopter…

  • Instagram