• Instagram
Champagne Georges Laval

Cumières (vallée de la Marne)

Si une certaine Champagne est en pleine métamorphose qualitative, le Domaine Georges Laval, en la personne de Vincent, fidèle aux générations qui l’ont précédé, se trouve être à la pointe de ce renouveau.

 

Situés à Cumières, à 2 km d’Hautvillers et à 4 km d’Epernay, les 2,5 ha de vignes jouissent d'un microclimat chaud, exposé plein sud, sur des sous-sols de craie.  

 

Une des grandes particularités des parcelles est de n'avoir jamais reçu de chimie de synthèse. Depuis 1971, Georges Laval cultivait son " jardin de vignes " selon des valeurs ancestrales qui ne sont en fait que les principes de l'agriculture biologique.

Le travail du sol pousse le système racinaire à devoir se frayer un chemin très profond dans le sol, signe de grande force. C'est exactement là que le raisin puisera la minéralité et la salinité qui vont lui conférer cette grande élégance. Tout ce travail minutieux portera les baies vers une vraie maturité avant d'être vendangées.

 

Le vin est produit de la manière la plus naturelle possible. Les différents cépages et lieux-dits sont vinifiés et élevés avec précision dans des fûts distincts. Les élevages sur latte, eux, iront de 18 à 48 mois selon les cuvées.

 

La RVF résume bien ce que nous avons appris de Vincent Laval quand elle écrit :

 

Vincent Laval a repris le domaine familial de Cumières et y poursuit dignement la culture biologique mise en place par son père depuis 1971. Sa petite production de champagnes, sans chaptalisation, vinifiés en fût, est celle d’un artisan d’art qui s’adresse à nos papilles sans artifice et restitue l’expression sudiste des coteaux de ce village de la rive droite de la Marne. Ses champagnes vineux, d'une densité et d'une salinité incroyables, marqués par un boisé désormais parfaitement géré, se bonifient dans une cave bien fraîche pendant plus de quinze ans.

 

Ce 19 décembre 2018, nous avons eu le privilège d’être reçus par Vincent Laval : nous fûmes conquis, tant par l’homme que par ses champagnes.

De façon méthodique, Vincent nous a fait découvrir les vins qu’il élabore. Il vise à les faire très identitaires, préservant arômes et saveurs de chaque terroir. Puis, quand les vins deviennent « champagnes », ils gardent leurs caractéristiques.

Photo de Thomas Iversen