• Instagram
Domaine Philippe et Vincent Lécheneaut

Nuits-Saint-Georges

En 2017, les frères Lécheneaut ont réussi un millésime fin et délicat. Les tanins sont mûrs et les vins élégants et ronds qui en résultent  ne manquent ni de structure ni de fraîcheur. Bref un millésime très réussi qui se donne facilement à déguster.

Dans l’esprit et le respect de 2017, contrairement à leur habitude, Philippe et Vincent ont égrappé totalement car les rafles auraient pu nuire à la finesse. L’aligoté (vignes de 50 ans) possède la rondeur du millésime tout comme les Hautes Côtes de Nuits Blancs.

 

Après les blancs, nous avons retrouvé toute la gamme qui couvre pratiquement l’entièreté de la Côte de Nuits. Le Bourgogne rouge, élevé en fûts de 2 ou 3 ans, mis en bouteille sans collage ni filtration, est d’une grande souplesse. Le Clos Prieur, comme toujours, est plus riche et a plus de matière. Les Hautes Côtes, récoltés à 400 mètres, ont une belle fraîcheur. Puis ce sont les appellations villages, toutes très identitaires: le Gevrey et sa force, le Morey et sa tendresse, le Chambolle et sa délicatesse, le Vosne tout en complexité et en puissance. Enfin les Nuits, appellation phare du domaine.

 

Depuis quelques années, le fait d’élever le Nuits village en ayant intégré dans la cuvée une partie des Damodes donne à l’appellation plus d’élégance. Les vieilles vignes des Chouillets font des Nuits puissants et structurés et les premiers crus Damodes et Pruliers, avec leurs  notes de cacao, font partie des grands vins de la Côte. Le Clos de la Roche n’a qu’un défaut : sa rareté suite à la grêle de juillet sur cette parcelle !