• Instagram
Domaine Prieuré Roch

Nuits-Saint-Georges

Henry-Frédéric Roch était le neveu de Lalou Bize-Leroy et le petit-fils d'Henry Leroy, fondateur de la Maison Leroy et acquéreur de 50% de la Romanée-Conti en 1942, dont Henry-Fredéric était co-gérant avec Aubert de Villaine depuis 1992.

 

L’homme est mort d’un cancer foudroyant un triste Samedi d’automne, après les vendanges du fort beau millesime 2018. Sa générosité, son anticonformisme, sa ténacité et son intelligence visionnaire ont marqué l’histoire des grands vins de Bourgogne. En créant il y a 30 ans le Domaine Prieuré Roch, Henry-Frédéric Roch a montré aux amateurs du monde entier que les climats de la Côte de Nuits conduits par une équipe de vignerons travaillant dans le respect de l’humain et de la nature, selon la tradition séculaire des moines sans chimie ni formatage, produisaient des vins uniques reconnaissables entre tous qui délivrent aux papilles une certaine et exigeante idée de la beauté. Le domaine fut et restera son oeuvre, mais fort heureusement le régisseur actuel, Yannick Champ, est au domaine depuis 2002 et aux commandes depuis déjà plusieurs millésimes. Nous sommes dans la continuité.

 

Le symbole du domaine Prieuré Roch, apposé sur les étiquettes des vins, emprunte, en l’interprétant, à l’ancienne Egypte le hiéroglyphe signifiant la viticulture. Lors de la création du domaine en 1988, Henry-Frédéric Roch, ayant auparavant séjourné et travaillé dans la vallée du Nil, a trouvé dans la composition de ce hiéroglyphe une expression juste des valeurs qu’il entendait porter haut en développant culture et vinification selon des méthodes entièrement « nature ». Ici, pas d'intrants artificiels: des vignes élevées en biodynamie, on n’ajoute pas de souffre.

14 hectares de grands climats, du Clos de Bèze à Ladoix en passant par les Suchots et, chose rare en Bourgogne, un monopole de 5ha: le Clos des Corvées à Nuits Saint Georges.