• Instagram
Domaine Thibaud Boudignon

Savennières

Situé dans l'aire d'appellation Savennières, en Loire donc, Thibaud Boudignon élabore des vins qui ne peuvent laisser indifférents.

Après avoir parcouru une partie des vignobles d'Océanie et du Bordelais, ce médocain d'origine passe par la Bourgogne et comprend instantanément le poids du terroir. 

Ancien judoka de haut niveau, passionné par le vin et la vigne, Thibaud décide de s'installer dans le vignoble ligérien en 2008 et sort son premier millésime en 2009. Il ambitionne dès ses débuts de confectionner de grands vins blancs secs, comme il les aime. Conscient du potentiel du terroir qui l'entoure, Thibaud acquiert petit à petit quelques parcelles hautement qualitatives en Anjou et en Savennières, dont le Clos de la Hutte et le Clos Frémine dans la zone de la Possonière.

On le répète souvent mais, ici, le travail des sols est poussé à son paroxysme : un grand vin se fait à la vigne! 

Convaincu par l'agriculture biologique et biodynamique depuis son installation, ce vigneron dans l'âme ne ménage pas ses efforts quand il s'agit de mettre le nez dans les ceps :

« Il faut se donner les moyens de ses ambitions, explique Thibaud. Mes vignes, c'est un jardin, tout doit y être parfait. Je réinvestis tout dans mes plantes pour redynamiser les sols. Un vin comme le mien ne pourrait jamais être fait sur des vignes travaillées en chimie ». 

Lors de notre visite, Thibaud a commencé par nous montrer les vignes, ce qui pour lui reste le plus important. Il fut réellement frappant de voir avec quelle minutie le travail a été réalisé. Pour 7ha, le domaine compte 7 employés...tout est dit !

Mais le plus impressionnant est la tenue de ses sols : entre les rangs, nous avions l'impression de marcher avec énormément de légèreté, tellement la terre était aérée et donc vivante.

La nouvelle cave, elle aussi, a été réalisée dans un souci de perfection et de responsabilité écologique. La température et l'ambiance sont tempérées par un système de puits géothermique qui apporte une climatisation naturelle. Thibaud ne souhaite pas que ses vins « fassent leur malo ». « Ne pas vouloir cette fermentation malolactique, c'est faire preuve de fidélité à l'équilibre de mes raisins, à leur maturité», explique-t-il. Tous les vins fermentent et sont élevés en fûts, mais sans chercher une influence gustative de ces derniers.

Thibaud élabore actuellement 5 cuvées de blancs secs : 2 en Anjou et 3 en Savennières.

Ses vins font depuis quelques années déjà l'unanimité au niveau de la presse et du monde professionnel, que ce soit en France ou à l’étranger. Placées sur les meilleures tables du globe (une grosse partie de sa production part chez les étoilés, dont Taillevent qui fut un de ses premiers clients), ses bouteilles font le bonheur des amateurs les plus pointus.

Les vins sont en effet d'une profondeur, d'un éclat et d'une pureté rare. La salinité et l'équilibre qui en ressortent en font des vins de haute gastronomie… Ils ne sont pas sans rappeler ceux de Pierre-Yves Colin-Morey, que nous affectionnons tout particulièrement. Les deux hommes sont d’ailleurs amis. 

Thibaud Boudignon par JY Bardin