• Instagram
Domaine de Trevallon

Saint-Etienne-du-Grès

A quelques pas de Saint-Rémy-de-Provence, sur le versant nord des Alpilles se situe le Domaine de Trévallon, sur la commune de Saint-Etienne-du-Grès.  Dans les années 1950, Jacqueline et René Dürrbach, tous deux artistes et proches de Picasso, décident de s’installer dans le mas Chabert pour profiter de la douceur et la beauté des Alpilles.  Ils acquièrent un petit lopin de terre mais n’en font rien de spécial.  C’est Eloi Dürrbach, leur fils qui, à l’aube de ses 21 ans décide, dans un pari un peu fou, de dynamiter les roches calcaires et les sols pour planter sur ces terres sauvages de la vigne.  Dans les années 1980, le domaine commence à se faire connaître quand le célèbre hôtel-restaurant Oustau de Baumanière, lieu bien connu des artistes qui en font leur résidence de choix dans le Sud, décide d’acheter les vins d’Eloi.  A cette époque, Eloi intrigue par son travail en bio, en marge des tendances de l’époque qui se soucient plutôt des rendements.

 

Eloi Dürrbach plante ses premières vignes dans les Alpilles en 1973. 15 ha de rouges composés à parts égales de cabernet sauvignon et de syrah et 2 ha de blancs constitués principalement de marsanne et roussane.  Ici, le calcaire affleure partout… Il est omniprésent et façonne cette terre rude et sèche.

 

Selon la Revue du Vin de France

“Ces méthodes permettent d’élaborer des vins à la fois denses, tendus et raffinés. À travers leur complexité aromatique (notes d’épices, de garrigue et de truffe noire), les rouges de Trévallon expriment une grande typicité méditerranéenne, tout en conservant une fraîcheur septentrionale. Sur 2 hectares de cépages blancs (marsanne, roussanne, chardonnay et grenache), naissent des blancs en retenue, vineux et sertis de fins amers et de doux parfums floraux. Ostiane et Antoine, les enfants d'Éloi Dürrbach, incarnent depuis quelques années la relève de ce domaine exemplaire.”